Dieu tout-puissant, mythe ou réalité ?

paix bombe

enfant joyeux enfant triste

plage poubelle

Dieu n'arrête pas les guerres. Il ne nourrit pas les affamés. Il n'empêche pas la maladie, ni les tsunamis, ni les accidents, ni, ni, ni...

Au regard du monde d'hier, comme celui d'aujourd'hui, avec ses drames et ses misères, Dieu reste désespérément silencieux. Bref où se cache ce Dieu tout-puissant que nous confessons depuis des siècles dans le credo ? Existe-t-il seulement ? Chacun est en droit de se poser la question tant son silence est criant au regard des maux de ce monde. Il est même scandaleux.

La bible nous révèle un Dieu paradoxal.

- Un Dieu tout-puissant capable de créer l'univers à partir du néant, de rendre une vierge enceinte, de ressusciter les morts et qui reste totalement impuissant face aux maux de ce monde.

- Un Dieu qui guérit miraculeusement quelques privilégiés et laisse gémir d'innombrables malades dans leurs souffrances.

- Un Dieu qui donne la foi à quelques amis et abandonne tant de personnes à leur quête d'infini et de plénitude.

Affirmer que nous disposons de la liberté est une bien pauvre réponse, surtout lorsque la souffrance nous touche injustement dans notre chair.

S'il n'est pas possible d'apporter une réponse définitive à ce questionnement, nous pouvons nous laisser interpeller.

Finalement, qui est Dieu ?

croix

Une question toujours d'actualité !

Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? (Ps 22,1).

Réveille-toi ! Pourquoi dors-tu, Seigneur ? Réveille-toi ! Ne nous repousse pas à jamais ! Pourquoi caches-tu ta face ? Pourquoi oublies-tu notre misère et notre oppression ? (Ps 44,23-24).

Éternel ! Écoute ma voix, je t’invoque : Aie pitié de moi et exauce-moi ! (Ps 27,7).

Ô Dieu ! Prête l’oreille à ma prière, et ne te dérobe pas à mes supplications ! Écoute-moi, et réponds-moi ! J’erre çà et là dans mon chagrin et je m’agite ! (Ps 55,1-2).

Jusqu’à quand, ô Éternel... ? J’ai crié, et tu n’écoutes pas ! J’ai crié vers toi à la violence, et tu ne secours pas ! (Ha 1,2).

Croire en un Dieu désarmé

Combien de temps nous faudra-t-il encore pour nous défaire de cette idole qui est justement la représentation de Dieu sous la forme d’une puissance qui domine et qui peut écraser ? Combien de temps nous faudra-t-il encore pour comprendre que Dieu est désarmé, qu’Il est fragile, que n’importe qui peut Le tuer ! Et c’est nous qui le crucifions sans cesse par nos refus d’amour ! Et qu’il ne cessera jamais pour autant de nous attendre et de nous aimer. Maurice ZUNDEL, Ton visage, ma lumière. 90 sermons inédits, Mame, 2011, p. 132.

Dieu ne peut pas

Mais Dieu, lui s’est tu…. S’il n’est pas intervenu, ce n’est point qu’il ne voulait pas, mais parce qu’il ne le pouvait pas. Je propose… l’idée d’un dieu qui pour un temps – le temps que dure le processus continué du monde - s’est dépouillé de tout pouvoir d’immixtion dans le cours physique des choses de ce monde. Hans JONAS, Le concept de Dieu après Auschwitz, Rivages poche, 1984, p. 38.

Un livre à découvrir BookEdition
Deux très beaux témoignages Marion MULLER-COLARD, L’Autre Dieu, La Plainte, la Menace et la Grâce, Labor et Fides, 2014
Emmanuelle ROUSSEAU, Drôles de bulles, Salvator, 2017
Cinq articles en ligne
pour approfondir
Bernard PAILLOT, Dieu est-il tout-puissant - Bulletin théologique, 2017
Ghislain LAFONT, Dieu tout-puissant, Revue Etudes, 2007
Roger VERCELLINO-ARIS, Quel est ce Dieu tout puissant qui est impuissant ? La revue réformée, 2007
Jean-Pierre BATUT, La Toute Puissance de Dieu le Père, Résurrection, 2008
Maurice ZUNDEL, Dieu première victime

Contact

Haut de page

608